Philippe Agéa

Dans le paysage où la figure, dans la composition, l’émotion qui semble spontanée reste pourtant longuement méditée ; c’est là l’apanage de l’artiste et c’est cet étrange pouvoir dont il se sert avec talent.

De lui même, Philippe Agéa ne se veut pas photographe mais auteur d’images, peut-être pour mieux redonner à celles-ci tout leur vocabulaire et dans l’ordre syntaxique, glisse l’anarchie de l’exception, peut-être aussi pour nous montrer que, si le support reste photographique, l’artiste qu’il est demeure omnipotent.

Richard Laillier